Astuce: contrôles lors de la suppression des fiches

Les programmes Office Maker procèdent à de nombreux contrôles d'intégrité lors de toutes vos opérations. La suppression de fiches est un cas typique. Il n'est pas possible, par exemple, de supprimer un paiement créancier qui a fait l'objet d'un export DTA, ou une facture débiteur pour laquelle un paiement a déjà été enregistré, ou une adresse liée à des pièces débiteurs ou créanciers.
 
Lorsque vous demandez la suppression d'un grand nombre de fiches, depuis la fenêtre principale, il se peut que plusieurs d'entre elles ne soient pas suppressibles et pour des raisons diverses. Le logiciel vous indique alors combien de fiches n'ont pas pu être supprimées, mais ne vous importunera pas avec un message explicatif pour chacune de ces fiches.
 
 
Mais si vous désirez connaître plus précisément la cause de l'impossibilité d'une suppression, il suffit d'ouvrir la fiche en modification et de demander sa suppression depuis là. Vous obtiendrez dans ce cas un message circonstancié.
 
 
Office Maker va même plus loin pour vous rendre la vie plus facile. Supposons que vous demandez la suppression d'une fiche Adresse et que des Offres et des Événements sont enregistrés pour cette adresse. Dans ce cas, vous obtenez une fenêtre qui résume la situation, et qui vous propose de rattacher directement les documents en question à une autre adresse.
 
 
Vous pouvez ainsi faciliter le suivi des activités courantes lorsque vous n'avez plus affaire à la même personne de contact au sein d'une de vos sociétés clientes, ou corriger très simplement un éventuel problème de doublons.